Horner, c’est géant !

Horner - Vuelta

Chris Horner vainqueur hier de la Vuelta 2013 remporte son premier grand Tour. Le coureur américain devance Nibali, principal favori de cette édition, et Valverde.

C’est historique ! Hier à Madrid Christopher Horner a remporté la 68ème édition du Tour d’Espagne. A 41 ans le coureur américain devient le premier quadragénaire à gagner un Tour majeur. « A ce moment-là, je ne croyais pas à la victoire finale mais je sentais que le podium était jouable et que je pouvais prendre le maillot rouge ». De son propre aveu, Horner ne pensait pas être en mesure de terminer en rouge à Madrid. Devenu leader au général à partir de la 19ème étape entre San Vicente de la Barquera et Oviedo – Alto del Naranco, l’américain n’a pourtant plus lâché sa place jusqu’à Madrid. Revenu à trois secondes de Vincenzo Nibali la veille, le coureur de la RadioShack en avait glané six pour atteindre le même écart avec son rival italien, mais en sa faveur.

Une consécration attendue depuis longtemps

« Cette victoire est la conséquence de tout ce que j’ai connu et de beaucoup de travail. Chaque année dans ma carrière longue de 19 ans, j’ai essayé d’être un meilleur cycliste ». Le sacre sur ce Tour d’Espagne vient en effet couronner près de vingt ans d’effort de la part de Chris Horner. Si le coureur avoue avoir « adoré le parcours » jugeant qu’il convenait à « ses qualités » et à sa « façon de courir », l’américain en est bien conscient, la tâche s’est avérée rude et épuisante. « Ce n’était pas une promenade de santé. C’est probablement la victoire la plus difficile à décrocher de ma carrière et sans doute la course la plus dure à laquelle j’ai participé ». Néanmoins sa satisfaction en est d’autant plus grande. « Chaque victoire est fabuleuse et les Grands Tours occupent une place à part dans la carrière des coureurs mais celui-ci plus qu’un autre ».

Valverde en vert, Edet meilleur grimpeur

Victorieux, Horner n’a cependant pas dominé la Vuelta. Deuxième à 37 secondes de lui, Nibali n’était pas loin d’un deuxième sacre sur le Tour d’Espagne. Leader du classement général à treize reprises sur les 21 étapes, l’italien pourra nourrir des regrets. Derrière lui, Valverde réalise un très bon Tour. Troisième au général à 1’36’’ et meilleur sprinteur avec 152 points, l’espagnol fait mieux qu’au Tour de France. Bonne surprise pour le cyclisme français, Nicolas Edet, coureur de la Cofidis, termine en tête du classement du meilleur grimpeur avec 46 points, devançant un certain Chris Horner. Derrière cette avalanche de récompense, on en oublierait presque le héros d’hier, Michael Matthews, vainqueur au sprint. Le coureur d’Orica – GreenEDGE a pris le dessus sur Tyler Farrar et Nikias Arndt pour empocher sa seconde victoire. Un succès encourageant à moins d’une semaine des Mondiaux sur route pour le champion du monde 2010 espoir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s