Ce PSG là est monstrueux !

PSG - Benfica

Hier soir le PSG s’est facilement imposé face au Benfica (3-0) confirmant ainsi son statut de favori pour la victoire finale. Emmenés par un excellent Ibrahimovic, les hommes de Laurent Blanc prennent seul la tête du Groupe C.  

Il s’agissait de l’adversaire le plus difficile pour le Paris Saint-Germain dans ce Groupe C, si tant est qu’il y ait réelle difficulté. Car hier soir c’est une prestation de très haut niveau qu’a livré le PSG. Le club de la capitale a littéralement balayé le Benfica Lisbonne. Auteur d’une première demi-heure exceptionnelle, les hommes de Laurent Blanc ont rendu une copie quasi-parfaite et ont fait parler leur puissance collective face à des portugais complètement dépassés. Dès la 5ème minute, les parisiens étaient déjà à l’oeuvre. Sur une action initiée côté droit, Verratti, lance dans la profondeur van der Wiel, lequel centre pour Ibrahimovic qui n’a plus qu’a pousser le ballon au fond du but. Vingt minutes plus tard, le PSG passa une seconde couche. Suite à un corner de Motta, dévié côté côté gauche, Ibra  talonne pour Verratti qui remet instantanément dans la course de Matuidi. Le milieu parisien n’a plus qu’à centrer pour Marquinhos (25ème) qui inscrit là son troisième but en cinq matches. Ibrahimovic (encore lui) vint sceller la rencontre sur un nouveau corner de Motta, bien repris de la tête (30ème). Le PSG mène alors 3-0, le match est déjà plié.

Le contrôle du milieu de terrain

Comme face à Monaco il y a deux semaines, nous avons pu voir que la clé de la réussite parisienne en ce début de saison réside dans son milieu de terrain. Remodelé depuis l’arrivée de Laurent Blanc, la mise en place d’un milieu à trois a permis à l’entrejeu parisien de gagner en maîtrise et en construction. Face au Benfica, la seconde période a de nouveau illustré cette domination. Si les joueurs de la capitale ont levé le pied après la reprise, ils n’ont cependant pas laissé d’opportunités aux joueurs portugais. Moins oppressée, l’équipe de Jorge Jesus ne s’est en effet pas procurée la moindre occasion dangereuse. La faute à une conservation de balle efficace de la part des parisiens (71 % de possession) et surtout à un jeu collectif hors-norme. Car hier soir le PSG a effectué pas moins de 812 passes, soit une moyenne d’une passe toutes les six secondes ! Un chiffre énorme que seul le FC Barcelone réussit à dépasser. Contrôler pour mieux gagner, tel est la devise de Laurent Blanc qui applique des préceptes plus ou moins similaires à ceux de Guardiola au Barça. L’entraîneur parisien a déjà posé sa patte sur le club de la capitale et semble séduire tous ceux qui doutaient de lui.

Ibra au top, Cavani dans le flou

Du côté des joueurs, Ibrahimovic aura été l’homme du match. Double buteur mais également impliqué sur la réalisation de Marquinhos, le suédois fut la pièce maîtresse de la formation parisienne, n’hésitant pas à décrocher pour libérer des espaces devant et à revenir pour défendre. Derrière lui, le milieu à trois aura également tenu son rang. Avec Thiago Motta à l’organisation et la paire Verratti-Matuidi à la création, le PSG a fait tourné en bourrique le milieu lisboète. Verratti, en particulier, s’est distingué en effectuant le plus de passe durant la rencontre. Le jeune italien, presque devenu numéro 10 au sein de l’équipe rouge et bleu, brille en ce début de saison et monte progressivement en puissance. Cavani, lui, aura été transparent sur son côté droit. Toujours pas habitué à cette position d’ailier, l’uruguayen a tenté d’exister par quelques occasions, notamment avec un face à face devant Artur (74ème). « El matador » a en effet du mal à trouver sa place dans la formation de Laurent Blanc. Côté portugais, Cardozo aura essayé de percer une défense parisienne trop imperméable pour lui. Luisão sera également passé au travers de son match. Titulaire il y a encore peu de temps avec la Seleção, il n’aura pas été à la hauteur de l’enjeu et aura laissé de nombreux espaces dans son dos.

Si Paris brille en Ligue des Champions, les résultats sont parfois plus poussifs en championnat comme le signalait un certain Léonardo la saison dernière. Le PSG, déjà bien avancé pour une qualification au second tour, semble prêt pour le Clasico dimanche face à Marseille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s