Gaz de Schiste : climat tendu…

Le Conseil Constitutionnel s’est enfin prononcé aujourd’hui à propos de la loi du 13 juillet 2011 proposée à l’initiative de Christian Jacob. Celle-ci vise à interdire la fracturation hydraulique du fait de la dégradation écologique que cette technique pourrait engendrer. Cette opération est nécessaire à l’exploitation du gaz de schiste (et permet également de prélever du pétrole). Les lobby pétroliers étaient donc fermement opposés à l’application de cette loi en France. François Hollande a tenté d’apaiser les tensions entre les opposants et les partisans en se félicitant de cette mesure mais en insistant sur le fait que cette loi « n’empêche pas la recherche dans d’autres domaines  »  afin d’exploiter ces ressources.  Les avis sont partagés au sein de la classe politique. Si les opposants à cette loi dénoncent un refus de s’ouvrir à de nouvelles sources d’énergies pour des raisons écologiques non prouvées, les partisans se réjouissent de cette mesure.

Certaines grosses compagnies pétrolières réclament déjà des indemnisations à l’Etat français pour l’annulation des permis d’exploitations accordés par le ministre Ecologie et du Développement du précédent mandat présidentiel. Ainsi le groupe « Schuepbach » réclame 1 milliard d’euros à l’Etat français, ce prix énorme inclut notamment les bénéfices prévus pour les 50 prochaines années.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s