Montées nationalistes à grande échelle…

Des milliers de manifestants russes nationalistes ont défilés aujourd’hui à Moscou

A l’heure où certains n’hésitent pas à parler de « morts des états » du fait de l’hyper-mondialisation et des enjeux d’une gouvernance mondiale qui se précise de plus en plus, une vague de regain nationaliste s’empare de la planète. Dernier exemple en date : la Russie.

Alors que le Front National fait des émules en France, réalisant des scores exceptionnels, et que les « Jeunesses nationalistes » font parler d’elles à Toulouse, d’autres pays semblent prendre les partis nationalistes en poupe. Ainsi, des milliers de manifestants russes se sont rassemblés aujourd’hui à Moscou afin de célébrer la journée de « l’Unité du peuple ». Les tensions se sont accentuées suite au meurtre récent d’un jeune russe par un individu d’origine étrangère.  La journée, organisée à l’initiative de Vladimir Poutine pour « célébrer quatre siècles de batailles » a pris des accents de mouvements populaires d’envergure. La haine des caucasiens a été le maître mot de cette journée. En effet, sur nombre de slogans il était question de fierté nationale, de « gloire de la race slave » et de « haine du caucasien ».  De nombreux médias locaux ont fait le rapprochement avec la révolte rouge de 1917. Selon Mediapart, « En 1917, on prenait les postes et les ponts, en 2013  on prend les centres commerciaux et les entrepôts de légumes ».

D’autres pays sont dans la même mouvance et aspirent plus à une gouvernance internationale (entre- états) qu’à une gouvernance mondiale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s