Ariel Sharon s’éteint à l’âge de 85 ans

Ariel Sharon

Ariel Sharon nous a quitté ce samedi 11 janvier des suites de son attaque cérébrale survenue huit année auparavant. Sa figure aura marqué l’histoire d’Israël et son conflit avec la Palestine.

Après plus de huit ans dans le coma, l’ancien premier ministre israélien Ariel Sharon est mort aujourd’hui à l’hôpital Tel Hashomer dans le district de Tel Aviv. L’homme politique controversé s’était fait de nombreux ennemis, en Israël et même au-delà. Général de réserve rappelé d’urgence pendant la guerre de Kippour d’octobre 1973, Sharon agissait déjà selon son bon vouloir. Il lança une offensive pour franchir le canal de Suez et encercler ainsi l’armée égyptienne. Nommé plus tard ministre de la Défense, il fait le choix de lancer la guerre au Liban en 1982 pour y chasser l’OLP (Organisation de Libération de la Palestine) de Yasser Arafat. L’initiative se terminera de manière chaotique avec le massacre et la mort de plusieurs centaines de réfugiés palestiniens. A la suite de ces événements, Ariel Sharon dû renoncer à son poste et démissionner. S’il fut le premier chef de gouvernement à avoir ordonné le retrait d’une partie des colons israéliens des territoires de Palestine, un certain « unilatéralisme » lui a été reproché en procédant à l’évacuation de Gaza en refusant toute négociation avec Mahmoud Abbas, président palestinien et successeur d’Arafat. Le retrait rapide de ces troupes eu pour effet de combler le vide par les islamistes du Hamas.

S’il était sujet à polémique, notamment en septembre 2000, lors de sa visite sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem, visant à appuyer la souveraineté d’Israël sur ce site, l’ex-dirigeant aura su reconnaître ses torts. En 1982, il reconnu ainsi sa responsabilité dans les massacres de Sabra et Chatila, deux camps de réfugiés palestiniens.

Tombé dans le coma le 4 janvier 2006 à la suite d’une attaque cérébrale, Sharon laisse Israël orphelin. Partout dans le monde, sa mort est salué par les dirigeants. Obama rend ainsi hommage à ceux qui aura « consacré sa vie à Israël« . Le président de l’Etat hébreux Benyamin Netanyahu l’estime « à jamais dans le coeur de la nation« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s