Décentralisation : une France à 15 régions ?

Drapeau France

La France pourrait passer dès cette année de vingt-deux à quinze régions selon François Hollande. Une proposition qui viserait à faire des économies, mais qui nécessité un redécoupage complet du pays.

15. C’est le nombre de régions que pourrait prochainement compter notre beau pays. Lors de sa conférence de presse, le 14 janvier dernier, François Hollande a évoqué l’idée d’épurer le système des communes, départements et régions, encore trop complexes et trop coûteuses aujourd’hui. « Les régions d’abord, dont le nombre peut évoluer » a ainsi évoqué le chef de l’Etat, pourraient se calquer sur le modèle allemand des Länder, pour en faire des chefs de file du développement économique du pays.

Concrètement, selon Hollande, la mesure viserait à réaliser des économies en mettant « un terme aux enchevêtrements et doublons du mille-feuille territorial« . Mercredi matin, le député PS Thierry Mandon avait précisé sur les ondes de RMC que de vingt-deux, la France devrait passer à une « quinzaine » de région, soit « 30 % en moins« . En 2009, le comité Balladur avait déjà étudié des solutions pour simplifier les structures des collectivités locales et clarifier la répartition de leurs compétences. Les mesures et propositions n’avaient finalement pas aboutis. Mais pour cette fois amener les élus locaux à jouer le jeu, le président souhaite jouer sur les dotations de l’Etat qui pourraient « varier en fonction des efforts de chacun« . Bernard Cazeneuve, ministre délégué du budget, a lui aussi évoqué la possibilité de « bonus » pour les fusions de collectivités locales, tout en précisant que celles qui refuseraient un rapprochement pourraient voir leurs dotations diminuer.

Une mesure intéressante mais pas encore concrète. Si en théorie l’idée est là, en pratique, redécouper vingt-deux régions pour n’en faire plus que quinze n’est pas une mince affaire. En s’inspirant du comité Balladur, on pourrait donc voir le rapprochement de huit régions : la Bourgogne avec la Franche-Comté, l’Alsace et la Lorraine, l’Auvergne et le Rhône-Alpes et enfin les deux Normandie (Haute et Basse). Quant au département de la Loire-Atlantique et sa ville de Nantes (ancien Duché de Bretagne), ils réintégreront la Bretagne. Là où les choses se compliquent c’est lorsqu’il s’agit de démanteler des régions entières. La Picardie, tout comme le Poitou-Charentes pourraient être divisés entre deux voir trois régions différentes. Enfin, dernier problème, celui de l’identité. La nouvelle grande région Aquitaine qui s’étendrait du Sud de la Bretagne jusqu’au Nord de l’Espagne verrait cohabiter vendéens et basques qui ne partagent aucune histoire et culture commune.

Si le projet à vocation à s’appliquer dès 2014, le chantier et les questions à régler sont encore nombreuses.

Une des possibilités de redécoupage de la France

Une des possibilités de redécoupage de la France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s