« The Economist » revisite l’affaire « Hollande – Gayet » avec humour …

On ne savait pas le très sérieux magazine britannique « The Economist » si taquin… Et pourtant, dans un article sous-titré « If only America’s Leader were more like the French » (Si seulement les dirigeants américains étaient plus comme les français), une fausse idylle entre Jennifer Aniston et Barack Obama est mise en scène afin de moquer les aventures sentimentales de François Hollande.

Si les récentes révélations sur la relation, que l’on ne peut décemment plus qualifier de supposée, qu’entretiennent François Hollande et l’actrice Julie Gayet fait l’objet d’une critique relativement discrète de la presse francophone, à l’étranger on s’en donne à coeur joie. « The Economist » a pris le parti de prendre le sujet avec humour en extrapolant l’affaire à l’échelle américaine. Ainsi, on nous révèle que Barack Obama entretiendrait une relation secrète avec Jennifer Aniston (célèbre actrice découverte grâce à la série mythique « Friends« ). Katie Couric (ici associée à Valérie Trierweller), compagne du président, ne l’ayant pas supportée, se serait retirée dans un hôpital afin de reprendre des forces. On apprend également que le président américain a entretenu une précédente idylle avec Hillary Clinton (Ségolène Royale), avec qui il a eu quatre enfants mais ne s’est pas marié. Ils se séparent suite à des divergences d’opinions politiques, avant qu’Obama ne tombe sous le charme de Katie, journaliste célèbre, quelques mois avant l’élection présidentielle de 2008…

Mais le magazine ne d’arrête pas là puisqu’il en profite pour moquer Nicolas Sarkozy, lui associant le personnage de George W. Bush. Celui-ci se serait donc séparé de sa femme Laura au cours de son quinquennat. Après un divorce rapide, il se serait remarié avec… la chanteuse Beyoncé (cf : Carla Bruni).

Si cette critique amusante revêt un caractère tout à fait divertissant, la morale de l’histoire condamne le système français, déclarant que «si les hommes politiques français n’étaient pas protégés par la loi et une presse aussi calme, le discours anti-élites du Front national n’aurait pas autant de succès».

Ci dessous, Beyoncé et George W. Bush

beyonce-chante-lors-du-super-bowl-a-la-nouvelle-orleans-le-3_1388683George_W._Bush_waving_smiling_2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s