Centrafrique : une intervention plus longue que prévue…

  Jean-Yves Le Drian, ministre français de la défense a affirmé que l’intervention en Centrafrique prendrait  plus de temps que prévu initialement. En effet, il constate que « le niveau de haine et de violence est plus important que celui qu’on imaginait ».

 Début décembre, François Hollande annonçait une intervention « rapide » en Centrafrique afin de canaliser les tensions et de pallier à l’instabilité politique que traversait le pays. Quelques mois plus tard, la mission s’annonce plus compliquée que prévue. En effet, les conflits entre chrétiens et musulmans qui secouent le pays depuis quelques mois. L’envoi de 400 soldats supplémentaires vendredi dernier (portant ainsi le nombre d’effectifs français en Centrafrique à 2000 soldats) est une décision que le ministre juge nécessaire au vu de l’état actuel des choses : « A partir du moment où on s’oriente vers une opération de maintien de la paix au niveau des Nations unies, je pense que cet accroissement de notre présence était indispensable ». Le plus important est d’assurer le maintien de la paix au quotidien au sein de RCA (république centrafriquaine). Les rivalités entre les anciennes milices chrétiennes et musulmanes sont toujours très intenses et des exactions nombreuses sont encore commises au quotidien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s