Ukraine : Ianoukovitch contre-attaque avec l’aide de la Russie

     Alors que le parlement ukrainien vient de lancer une requête à la Cour Pénale Internationale pour retrouver et instruire le jugement de l’ex-président : Viktor Ianoukovitch, celui-ci sort de son silence et requiert l’aide de la Russie. Quelques heures plus tôt, une milice armée pro-russe a pris possession du parlement et du gouvernement de Crimée (région de l’Ukraine russophone).

  Rebondissement ce matin dans la situation en Ukraine. Alors que le gouvernement provisoire a annoncé dans la soirée d’hier sa composition, Viktor Ianoukovitch est sorti de son silence pour dénoncer les agissements de ceux qu’ils considèrent comme « extrémistes ». Il juge par ailleurs les récentes décisions du parlement illégitimes et se considère toujours comme président. Il a ainsi demandé à la Russie de l’aider à assurer sa sécurité. L’ex-président n’a cependant donné aucune indication sur le lieu où il se trouve alors qu’il est recherché activement depuis plusieurs jours par les autorités ukrainiennes. On a appris par ailleurs dans l’après midi, via le nouveau premier ministre, qu’il aurait détourné des milliards de dollars durant son mandat.

  Mais à la parole ont précédé les actes puisqu’une milice armée a pris possession des principales instances politiques de la région la plus russophile de l’Ukraine, créant la panique à Kiev. L’occupation ce matin du parlement et du gouvernement de Crimée par des hommes armés a ainsi fait l’objet d’une plainte pour terrorisme de la part du gouvernement transitoire. Quelques heures plus tard, des drapeaux russes ont été hissés sur ses deux bâtiments, symbole d’une occupation assumée.

  Le FMI a reçu dans l’après midi une demande d’aide de la part du gouvernement ukrainien et déclare être prêt à y répondre tandis que David Cameron, premier ministre britannique, rappelait que Moscou devait respecter l’engagement du respect de la souveraineté auquel elle s’était engagée. L’OTAN est également intervenue pour inciter la Russie à éviter « toute escalade de la violence » qui pourrait découler de ce type de comportement et appeler au calme. Cependant, depuis mercredi, des troupes russes multiplient les exercices militaires dans l’ouest de l’Ukraine.

  La situation est très tendue tant en Ukraine que sur la scène internationale où chacun tente d’éviter des débordements qui pourraient avoir des conséquences lourdes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s