CDM 2014 – Équipes : Les favoris

CDM 2014 - Les favorisSuite et fin de notre série spéciale Coupe du monde sur les équipes présentes au Mondial. On termine donc aujourd’hui avec les meilleurs des 32 sélections, ce sont bien évidement les « favoris ».

On y est. Après avoir déjà passé au crible 28 équipes, il ne nous reste donc plus que les quatre dernières. Il s’agit de ce qu’il se fait de mieux dans le football à l’heure actuelle, c’est le top du top, la crème de la crème. Ces quatre pays dominent le football mondial depuis un moment où on les armes nécessaire pour le faire. De plus elles bénéficient d’un parcours relativement généreux qui, a priori, ne leur réservera pas de « très gros calibre ». C’est d’ailleurs pour cela qu’elles sont favorites puisqu’elles sont toutes appelées à atteindre le dernier carré de la compétition. Le Brésil devra normalement affronter l’Allemagne, tandis que l’Espagne sera vraisemblablement aux prises avec l’Argentine. Une chose est sûre, elles peuvent toutes être championnes du monde, mais cela se jouera à pas grand-chose.

Parmi ces quatre dernière nation, l’Espagne est, selon nous, celle qui a le moins de chance de terminer victorieuse. Étrange choix de notre part me direz-vous. En effet, depuis maintenant six ans, la Roja domine le football mondial de la tête et des épaules. Double championne d’Europe et championne du monde en titre, on voit mal ce qui pourrait arrêter la sélection ibérique. L’équipe de Del Bosque possède en plus l’avantage de très bien se connaitre. Les 23 joueurs retenus pour le Mondial sont presque les mêmes que les 23 retenus pour la dernière Coupe d’Europe. Alors qu’est-ce qui nous permet de penser que la Roja n’irait pas à nouveau au bout ? Et bien il s’agit d’un élément qui arrive toujours en sport et qui peut survenir n’importe quand : l’usure. Et oui, certes l’Espagne a largement les moyens d’être championne du monde pour la seconde fois consécutive, mais selon nous elle va finir par craquer. Déjà lors de l’Euro 2012, elle n’était pas passée loin d’une potentielle élimination, mais l’année dernière en Coupe des confédérations, elle s’est complètement trouée face au Brésil en finale (défaite 3-0). De plus les résultats à l’échelle des clubs cette année nous montre que le jeu qu’elle pratique semble être devenu obsolète. Finie l’époque où la possession de balle assurait la victoire. En Ligue des champions, le Bayern, le Barça et le PSG en ont fait les frais. L’Espagne pourra-t-elle donc être l’ultime représentante de ce jeu qui a tant fait sa gloire par le passé ? A elle de le prouver.

L’Allemagne elle aussi ne passera pas le stade des demi-finales selon nos estimations. Pourtant au sommet du football mondial, et depuis plus longtemps que l’Espagne, la Mannschaft ne cesse de cumuler les échecs depuis maintenant 12 ans. Finaliste de la CDM 2002, demi-finaliste de la CDM 2006, finaliste de l’Euro 2008, demi-finaliste de la CDM 2010 et enfin demi-finaliste de l’Euro 2012, l’Allemagne est toujours au rendez-vous dans le dernier carré mais n’arrive jamais a décrocher le Saint-Graal. Mais plus que ces résultats, ce qui nous laisse à penser que l’Allemagne n’atteindra pas la finale, c’est que la sélection de Joachim Löw va retrouver le Brésil en demi-finale, une équipe qui ne lui réussie pas vraiment puisque l’Allemagne ne l’a battue qu’une seule fois en rencontre officielle, c’était en 1952 lors des JO d’Helsinki. Mais ne sous-estimez pas l’Allemagne. Si elle possède une telle régularité au haut niveau, c’est grâce à une génération plus que brillante (Götze, Özil, Müller, Kroos, Hummels, Neuer) qui n’a pour l’instant pas encore saisie sa chance mais qui pourrait bientôt le faire.

L’Argentine quant à elle compte dans ses rangs une arme redoutable, elle s’appelle Lionel Messi. Si l’argentin ne reste pas sur une bonne saison avec le FC Barcelone, il ne fait nul doute qu’il reste l’un des meilleurs joueurs au monde. Il pourrait même être l’un des meilleurs de l’histoire du football, mais pour franchir ce cap, il manque quelque chose d’essentiel, un titre de champion du monde qu’il devra aller décrocher avec l’Albiceleste. La sélection d’Allejandro Sabella pourra pour cela compter sur une des meilleures attaques du Mondial : Messi, Di María, Agüero, Higuaín, Lavezzi. Mais cette profusion d’attaquant est l’arbre qui cache la forêt. Car derrière, au milieu de terrain mais surtout en défense, aucun joueur de classe international ne figure parmi les sélectionnés. Ce manque pourra-t-il être compensé par l’efficacité offensive ? Par sûre.

Enfin, le Brésil est le (très) grand favori de SA Coupe du monde. En plus de la jouer à domicile, les Auriverdes possèdent l’un des meilleurs effectif de ce Mondial. Ils s’appellent : Oscar, Jô, Bernard, Willian ou encore Paulinho, ils sont méconnus du grand public mais possèdent un potentiel hors-norme. Alignés aux côté de leurs cadres, ils forment une Seleção redoutable capable de renverser des montagnes. En plus de sa qualité globale, le Brésil a la chance d’organiser l’évènement chez lui, sur ses terres au pays du football. Alors, toujours pas convaincu ? S’il fallait encore une preuve de leur statut de favori, sachez que sur les dernières éditions de la Coupe du monde, le vainqueur de la compétition possédait l’une des deux meilleures défenses du Mondial. Avec des joueurs comme Thiago Silva, David Luiz, Dante, Dani Alves ou encore Marcelo, inutile de douter, le Brésil possède bel et bien la meilleur défense du monde. A eux désormais d’aller chercher ce titre qui leur est tant promis.

Notre pronostic Coupe du monde 2014 :

1er : Brésil (21 %)

2ème : Argentine (15 %)

3ème : Allemagne (14 %)

4ème : Espagne (10 %)

5ème : France (7 %)

6ème : Belgique (6 %)

7ème : Italie (6 %)

8ème : Colombie (3 %)

9ème : Portugal (3 %)

10ème : Pays-Bas (3 %)

11ème : Uruguay (2,7 %)

12ème : Angleterre (2,3 %)

13ème : Croatie (1,9 %)

14ème : Suisse (1,4 %)

15ème : Russie (1,3 %)

16ème : Bosnie (1,2 %)

17ème : Côte d’Ivoire (1,2 %)

18ème : Chili (1,1 %)

19ème : Mexique (1 %)

20ème : Equateur (0,8 %)

21ème : Ghana (0,8 %)

22ème : Grèce (0,7 %)

23ème : Nigéria (0,7 %)

24ème : Corée du Sud (0,7 %)

25ème : Japon (0,6 %)

26ème : Cameroun (0,6 %)

27ème : Australie (0,6 %)

28ème : Etats-Unis (0,6 %)

29ème Costa Rica (0,5 %)

30ème : Algérie (0,5 %)

31ème : Iran (0,4 %)

32ème : Honduras (0,4 %)

 

Les favoris : 60 %

Les outsiders : 28 %

Les trouble-fêtes : 12 %

Les accrocheurs : 7 %

Les figurants : 3 %

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s