11 novembre : la France rend hommage à ses soldats

11 novembre 2014

François Hollande lors des commémorations de l’Armistice (WITT/SIPA)

 

François Hollande a célébré les cérémonies de l’Armistice ce mardi 11 novembre, point d’orgue des commémorations en 2014 du centenaire de la Première Guerre mondiale. Le Président a également « L’Anneau de la Mémoire » à Notre-Dame-de-Lorette, mémorial dédié aux milliers de soldats tombés sur les champs de bataille.

Comme chaque année, les commémorations du 11 novembre ont réunis des millions de français dans les cimetières ou lieux de recueillement. Pour François Hollande l’agenda de la journée était chargé. Dès 10h, le chef de l’Etat avait reçu à l’Elysée des élèves en classe de CM2, lauréat du prix national des « Petits artistes de la mémoire ». Trois quart d’heure plus tard, c’est sous un soleil radieux qu’il déposa une gerbe de fleur au pied de la statue de Georges Clémenceau, au rond-point des Champs-Elysées, avant de débuter vers 11h la remontée de la plus belle avenue du monde. C’est sur la tombe du Soldat inconnu que le Président déposa après une seconde gerbe. Les noms de plusieurs combattants français mort ont ensuite été énuméré avant que ne retentisse La Marseillaise. Un hommage appuyé aux sept soldats français a également été rendu par le Président.

Inauguration de « L’anneau de Mémoire »

L'Anneau de la Mémoire inauguré par le Président

L’Anneau de la Mémoire inauguré par le Président

Dans l’après-midi, c’est à Notre-Dame-de-Lorette qu’Hollande s’est déplacé pour inaugurer un mémorial rassemblant les noms de près de 580.000 combattants de la Grande Guerre tombés dans le Nord-Pas-de-Calais, toutes nationalités et religions confondues. L’imposant monument est composé de 500 plaques d’aciers portants le nom de ces soldats classés par ordre alphabétique. Quelques heures avant l’arrivée du Président, un avion avait survolé le site, traînant dans son sillage une banderole « Hollande démission ». Les célébrations se sont closes vers 16h avant le discours du chef de l’Etat. Hollande y a rappelé que « le Nord fut particulièrement meurtri« . « La paix est toujours fragile » a-t-il également souligné. « Peuples, soyez unis, hommes soyons humains » a conclu le Président, avant d’ajouter : « Ici, dans le silence des morts, c’est toujours l’espérance qui surgit comme un cri« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s